6 conseils pour une prise de parole efficace / par Nicholas Mead

Même si l’essentiel de notre communication au travail se fait par écrit, à distance, via des écrans, communiquer à l’oral fait partie intégrante de notre quotidien. Quand prend-on la parole ? Dès qu’on se retrouve en interaction physique avec autrui : au hasard de nos rencontres, dans un couloir, lors d’une réunion, d’une conférence, d’un cocktail, dans l’ascenseur, à la machine à café, au téléphone, au bistrot.

 prise de parole

« L’âme a besoin du corps, car sans lui, elle ne peut ni agir, ni sentir » écrivait Leonard de Vinci. De même qu’on ne peut pas penser sans langage, on ne peut pas parler sans corps. Nos idées doivent devenir paroles, nos paroles devenir corps pour atteindre leurs destinataires : nos interlocuteurs, notre public.

Parler au public figure au palmarès de nos plus grandes peurs, disputant le haut du podium à la mort et… au dentiste ! Et pas seulement en France, comme on nous le répète trop souvent. Même si dans notre éducation à la française l’oral est encore réduit à la portion congrue (franchement, passer l’oral pour avoir son bac, c’est un peu la honte, non ?), même si nos règles de bienséances brident notre oralité (ces regards noirs qu’on vous jette quand vous levez la voix dans le TGV !), cette phobie reste universelle. Puisque l’école ne nous a pas trop laissé le temps de le faire, il nous faut retrouver cette envie perdue, cette dynamique joyeuse et naturelle de la parole qui est cachée en nous. https://www.thetimes.co.uk/article/speaking-in-public-is-worse-than-death-for-most-5l2bvqlmbnt

prise de parole

 

Conseil N°1 : Ayez un objectif clair. En formation, lors de séminaires, j’entends souvent les discours commencer par « j’aimerais partager avec vous… » ou « je voulais vous parler de… ». Si c’est cela votre objectif, alors utilisez la flèche « partager » de votre boîte mail ! Une parole c’est une action, une idée, un point de vue qui va devoir influencer votre auditoire, le surprendre, venir bousculer les paramètres de son cadre de référence. Soyez actif, ayez envie de quelque chose, et surtout dites le clairement !

Conseil N°2 : Arrêtez de parler en public, parlez au public. La prise de parole est avant tout un acte de générosité. De même qu’au théâtre le jeu se fait à plusieurs et en interaction, la première question à se poser c’est : à qui je m’adresse ? Quelles sont leurs attentes ? Que savent-ils déjà ? Que ne savent-ils pas encore ? De quoi ont-ils besoin ? Que ressentent-ils ? Car toute parole est une réponse à une question cachée. Et puis s’occuper des autres, c’est le meilleur remède au trac !

Conseil N°3 : Sortez vos idées de votre tête ! Je l’ai déjà dit, parler est un acte physique qui demande de la pratique. Nous passons l’essentiel de nos journées assis, devant un écran la plupart du temps. Entraînez-vous pour  de vrai : debout, sans rien dans les mains, en interaction face à quelqu’un de confiance. Comme le dit Peter Brook : « Il est très important, pour aborder une scène, de se lever et de jouer, d’être debout et de jouer en improvisant, en découvrant le texte d’une manière dynamique et active ». Et puis vous avez appris à nager avec un livre, vous ?

Conseil N°4 : Saisissez les occasions ! Votre chef cherche un volontaire pour présenter un nouveau projet ? Dites « Oui ! ». Lors d’un team building, votre équipe doit élire un porte parole ? Dites « Moi ! ». La prochaine grande réunion marketing approche, le casting des orateurs va commencer ? Répondez « Présent ! ».

Conseil N°5 : Parlez, arrêtez d’écrire ! La PPP c’est de la langue orale. La langue écrite (qui reste chez nous français la langue de référence, avec toutes ses beautés et … ses complications) c’est bien pour la lecture : on peut revenir en arrière, rembobiner, s’arrêter, réfléchir. A l’oral tout se passe en « temps réel » (qui n’a rien de réel, c’est juste une autre forme de temps c’est tout !), et là, le diable, c’est l’ennui. Simplifiez, faites des phrases courtes, utilisez un langage concret et imagé.

http://www.academie-francaise.fr/la-langue-francaise/le-francais-aujourdhui : « la principale fonction de l’Académie sera de travailler avec tout le soin et toute la diligence possibles à donner des règles certaines à notre langue et à la rendre pure, éloquente et capable de traiter les arts et les sciences »

Conseil N°6 : Connais-toi toi-même. Si nous acceptons volontiers l’introspection, notre connaissance plus immédiate de notre comportement, de notre non- verbal en particulier fait encore de la résistance, surtout quand il s’agit de les (re-)travailler. Est-ce la crainte de perdre son « naturel » ?  Nous vivons à l’ère du selfie, et pourtant se voir en vidéo reste un supplice pour beaucoup d’entre nous. Quittez votre zone de confort, visez votre zone d’excellence. Regardez-vous, acceptez-vous, transformez-vous !

Et maintenant, place à la formation !

Vous êtes convaincu ? Inscrivez-vous à notre prochaine session de formation inter-entreprise les 31 mai & 1er juin 2018, pour tous publics !

prise de parole

  • Dates et horaires : 31 mai & 1er juin 2018 – de 9h à 17h
  • Lieu : Casaco – 6, avenue Jean Jaurès – 92240 Malakoff
  • Public : collaborateurs, managers, orateurs occasionnels, ambassadeurs de l’entreprise, dirigeants – 3 à 8 participants / jour
  • Tarif : 550 € HT / jour / personne (1 ou 2 jour(s) au choix)

Allez yapuka ! Inscrivez-vous ici !

 

La formation sera animée par Nicholas Mead, l’auteur de cet article

Formé à la London Academy of Music and Dramatic Art, Nicholas est formateur, coach et comédien en entreprise depuis les années 2000. Il est expert en prise de parole en public et coache régulièrement des dirigeants et managers, aussi bien en français, qu’en anglais. Découvrez son profil !

prise de parole

 

 

Des projets ? Des questions ? Contactez-nous !