Fabrice Agret

Coach certifié / Comédien Scénariste / Formateur Concepteur

Si j’étais un animal

Un chien de prairie. Il construit des galeries en réseau (il ne peut qu’aimer la systémie). Sans le vouloir, il fertilise les terres (au-delà de l’important, son travail conduit à l’essentiel et au bien commun). Enfin, il peut vivre en solitaire comme en collectif (soft skills).
Exterminé au XXème siècle car on ne comprenait pas son utilité, il est aujourd’hui protégé pour la fertilisation des pâturages. Ce qui au XXème siècle paraissait inutile, au XXIème prend tout son sens.

Si j’étais un ustensile de cuisine

Une passoire à thé. En osier, pour le côté naturel ; tressée, pour la dimension artisanale.
Elle opère un mystère : retenir des feuilles mouillées pour offrir une autre substance, parfumée, offrant ainsi un moment de partage.
Elle est la prolongation de la main de l’homme, dans son désir de transformation du monde. Elle ouvre sur le bien-être et la convivialité.