Formation à la non-discrimination

2017

Le contexte

Trigo a fait le choix de Playitagain pour offrir une formation sur la non-discrimination à un groupe de 10 personnes : chargés de recrutement et personnes issues des ressources humaines. Ils avaient déjà reçu une formation sur le sujet et une culture de la diversité est développée dans le groupe (charte éthique, guide du recruteur, jeu sur le handicap, …)

Notre mission

Dispenser une formation sur la non-discrimination de 1 jour, ludique, dynamique et pratico pratique à des collaborateurs ayant des missions de recrutement.

Les objectifs de la formation 

  • Rappeler les principes et enjeux de la non-discrimination
  • Faire prendre conscience des éléments inconscients qui guident nos opinions et nos choix
  • Mieux porter la culture de la non-discrimination auprès de l’ensemble des managers
  • Comprendre les fonctionnements de nos préjugés et stéréotypes
  • Mieux défendre une candidature auprès d’un manager

La journée de formation, animée par 2 comédiens formateurs a été rythmée par des saynètes, des temps de réflexion, des jeux, des mises en situation et des apports théoriques.

Témoignage de Bénédicte Bossavie, HR Development Manager

« L’objectif de notre formation à la non-discrimination était, au-delà de répondre à l’obligation légale, de nous remémorer les principes de discrimination et surtout de prendre conscience des biais cognitifs qui impactent notre jugement et qui peuvent, si l’on n’y prend pas garde, amener à discriminer de manière positive ou négative. Nous souhaitions également pouvoir communiquer sur le sujet avec nos managers et sortir d’un débat parfois purement juridique. La solution proposée par Playitagain répondait totalement à nos attentes, tout en apportant également le côté ludique du théâtre au sujet. A la fin de la journée, nous avons eu des participants ravis ‘d’avoir eu un refresh du sujet de la discrimination’, d’avoir découvert ‘tous les biais cognitifs et les outils pour nous aider à les combattre’, ou encore « de se remettre en question et d’utiliser la méthode de la reformulation face à des débats où l’on a le sentiment que la discrimination est sous-jacente’.

En bref, une vraie réussite pour nous : de la pédagogie, de la pratique et du fun pour traiter ce sujet parfois juridiquement difficile à aborder. »